Au cours de la première guerre de 1914-1918, la présence de soeur Thérèse de l’Enfant-Jésus dans les tranchées se manifesta comme extraordinairement palpable. En témoignent un volumineux courrier du front et quantité d’ex-voto offerts en remerciement.

Découvrir davantage dans les Archives du Carmel de Lisieux

Soeur Thérèse, humble fleur des champs, m’enhardit

 

Powered by WordPress.com.

Up ↑